Essai Simca Versailles Auto Journal

Discussions générales relatives aux Versailles/Trianon/Régence/marly uniquement

Modérateurs: cvf, Modérateurs

Messagepar fredV » Lun Juin 11, 2018 11:41 am

Texte intégral de l'essai de la Versailles par l'Auto- Journal

MOTEUR ET MECANIQUE

En ce qui concerne la structure-même du moteur, rappelons les points qui le font se différencier nettement de l'ancien V8 de la Vedette : une pompe à eau centrale au lieu de deux pompes latérales circulations d'eau et d'huile revues et corrigées, 66 x 85 d'alésage-course au lieu de 68 x 81 pour la Comète 13CV, distributeur à double linguet, nouvelle pipe d'admission et enfin soupapes réglables.

Parlons d'abord des performances. Nous avons atteint 139 km/h et ce chiffre nous apparaît satisfaisant. En ce qui concerne la nervosité, on peut s'en montrer satisfait. Par ailleurs, la seconde permet de monter à près de 100 km/h et, de ce fait, garantit en montagne un comportement honnête. Enfin, si le couple maximum de la Versailles ne supporte pas la comparaison avec celui de la "Kapitän" -15,2 mkg à 2000-2600 t/min contre 17,1 mkg à 1300 t/min- le comportement de l'ensemble à bas régime est néanmoins nettement plus agréable que celui de l'ancienne Vedette, avec une souplesse au moins égale. La prise permet d'évoluer normalement à 20 km/h, et à cette vitesse, la voiture reprend avec une franchise à laquelle il convient d'être sensible.

Voyons maintenant la consommation. Il nous avait été promis une amélioration par rapport à la Vedette et cette amélioration existe indéniablement. A vitesse constante, une Versailles consomme un peu plus d'un litre de moins qu'une Vedette à 90 km/h. Au maximum, les deux voitures tendent à se rejoindre.

La boîte est une classique trois vitesses à troisième en prise. La synchronisation 2è-3è est effective, et tant au point de vue maniabilité qu'étagement, on ne peut adresser à cet ensemble aucun reproche particulier.

La Versailles ne freine pas aussi bien qu'une Vedette '54. Il ne s'agit pas, à franchement parler, d'un échauffement excessif des garnitures et des tambours, mais d'un déséquilibre au freinage se déclenchant en toutre circonstrance. Les quatre roues ne paraissent pas pouvoir se mettre d'accord pour freiner exactement en même temps et il s'ensuit des écarts peu importants mais qui nécessitent cependant des corrections au volant à partir d'environ 80 km/h. Sur route mouillée, ce défaut prend une importance plus grande étant donné la présence d'une pédale peu progressive.

TENUE DE ROUTE ET PERFORMANCES

Sur route sèche, la voiture tient sa trajectoire en ligne droite et s'équilibre parfaitement sur ses roues en virage. Au gré du conducteur, il est possible de la faire sous-virer ou survirer légèrement, les virages serrés se négociant aisément en dérapage contrôlé des quatre roues avec une inclinaison de caisse plus faible que dans le cas de la Vedette. Sur route mouillée, il devient nécessaire de conduire avec plus de souplesse afin d'éviter certains glissements du train avant ou du train arrière et quelquefois même des quatre roues simultanément. Précisons qu'il s'agit là de constatations valables à grande vitesse et qu'en conduite normale la voiture ne pose aucun problème particulier, nonobstant une certaine sensibilité au vent latéral.

En ce qui concerne la structure du train avant, il n'est pas inutile de rappeler que Ford Dagenham eut les pires ennuis au débuts de la Zephyr avec la suspension Mac Pherson. Mais rien n'autorise à dire qu'il en sera de mêmeà Poissy, étant donné l'expérience acquise en Grande-Bretagne et seul un proche avenir pourra nous renseigner.

La direction est très douce et d'une bonne précision. En règle générale, la Versailles paraît plus maniable que la Vedette, tant en ville que sur route et son rayon de braquage a été légèrement réduit.

CARROSSERIE ET HABITABILITE

Nous aurons garde de faire irruption dans la querelle qui sépare dès maintenant les amateurs de la silhouette de la Versailles, de ceux qui lui préfèrent des lignes plus européennes. Nous émettrons cependant un jugement timide en suggérant que -dans son genre- cette voiture est assez réussie bien que le manque de quelques chromes se fasse sentir, et ceci plus particulièrement sur les carrosseries sombres.

Plongeons maintenant dans la bouteille à encre de l'habitabilité. Six places ou pas six places... encore une question ! La Versailles est une six places, parce qu'il est possible d'y voyager à six et que quatre hommes et deux femmes y trouvent aisément place. En revanche, elle n'est pas une six places, parce que le malheureux occupant du centre de la banquette arrière est assis presque directement sur le tunnel de transmission.

La visibilité est l'un des plus beaux fleurons de la Versailles. Pare-brise, vitres latérales, et lunette arrière sont de très larges dimensions. L'aération est asurée dans de bonnes conditions et, malgré un temps froid, le chauffage nous a satisfaits, à l'exception du vacarme insolite qui apparaît dès que l'on se met en position "dégivrage".
Enfin, nous avons noté : une malle à bagages de bonne contenance et un capotage de compteur de vitesse qui évite les reflets dans le pare-brise, mais qui fait dangereusement saillie.

CONCLUSION

La Versailles a beaucoup fait parler d'elle, tout d'abord à cause de la soudaineté de son apparition, ensuite parce qu'elle a marqué la fusion de Ford et de Simca, en même temps qu'elle servait de nouvel aliment à l'appétit grandissant de Nanterre. Elle est destinée dans l'esprit de ceux qui l'ont créée à satisfaire une clientèle que la Frégate serait incapable de combler à elle seule.

Bien souvent ses clients ont pour idéal la voiture américaine, avec sa ligne typique, son confort et ses défauts particuliers.Comme nous l'avons dit plus haut, trois reproches peuvent être faits à cette voiture. Comme le château du même nom, la Versailles souffre d'une mauvaise étanchéité, tandis que la finition, le freinage et l'insonorisation constituent, à des degrés divers, des obstacles à sa progression sur la route de la perfection.

A l'exception peut-être de l'insonorisation souvent difficile à améliorer, Simca devrait être capable de résoudre rapidement les problèmes qui lui sont ainsi posés. Mais d'ores et déjà, et à moins que des défaillances chroniques n'apparaissent au sein de la mécanique, la Versailles peut être considérée comme une voiture agréable à conduire et qui concilie d'une manière logique le confort et les qualités routières. Cependant, son moteur, assez vétuste, pourrait être changé avec profit pour tous.

Qualités : Performances satisfaisantes – Moteur souple et silencieux – Boite de vitesses agréable et bien échelonnée – Tenue de route satisfaisante – Suspension assez ferme mais confortable – Direction agréable et précise – Bonne habitabilité – Visibilité très satisfaisante.

Défauts : Résonances de carrosserie très désagréables à certaines allures et sur certains revêtements – Sensibilité au vent latéral – Déséquilibre au freinage et manque de progressivité – Etanchéité douteuse et défauts de finition – Centre de banquette arrière inconfortable – Chauffage très bruyant en position « dégivrage ».
Dernière édition par fredV le Mar Juin 12, 2018 3:12 am, édité 1 fois.
Fred
fredV Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Membre CVF
Membre CVF
 
Messages: 2153
Inscription: Mar Nov 27, 2007 2:07 pm
Localisation: Vaucluse

Messagepar cox76pl » Lun Juin 11, 2018 7:41 pm

superbe article merci du partage :super:
cox76pl Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Membre CVF
Membre CVF
 
Messages: 311
Inscription: Lun Oct 30, 2017 8:45 pm
Localisation: rouen 76

Messagepar Marly50 » Lun Juin 11, 2018 9:08 pm

bonsoir et merci d'occuper nos longues soirées d'hiver avec de la lecture...
"...un capotage de compteur de vitesse qui évite les reflets dans le pare-brise, mais qui fait dangereusement saillie..."
petit détail parcequ'avant on aura mangé le volant :happy1:
Yan...
Marly50 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Membre CVF
Membre CVF
 
Messages: 750
Inscription: Dim Juil 10, 2016 12:34 pm
Localisation: CAUDRY 59


Retourner vers Versailles/Trianon/Régence/Marly

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités