Cartes postales

Parce que le forum du club est sérieux !, il faut bien une place où l'on puisse raconter tout ce qui ne rentre pas directement dans les cases officielles. Le petit zinc du V8 est cet espace.

Modérateurs: cvf, Modérateurs

Messagepar philou 33 » Mar Sep 22, 2020 9:11 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Callas (83)

Image

Aujourd'hui

Image


:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Mar Sep 22, 2020 11:55 am

Callas ( Dracenie tourisme )

Au-delà des Gorges de Pennafort, blotti entre les restanques d’oliviers, Callas livre une impression d’éternité. Les "calades" conduisent à explorer un village intimement liée à l’olive. Le moulin communal retrace cette longue histoire et laisse place à la dégustation de l’huile d’or.

Au coeur du Var, à mi-chemin entre le Littoral et les Gorges du Verdon, Callas fait découvrir aux promeneurs une nature particulièrement variée dans des paysages d’une beauté insoupçonnée.
Les Gorges de Pennafort surprennent par leur couleur rouge qui contraste avec le vert des pinèdes. Plus loin, ce sont les reflets argentés des oliveraies qui mènent jusqu’au moulin à huile et au village.
Arrêtez-vous à la cascade et vous constaterez la formation particulière de ce village, accroché à la colline et constitué de hautes maisons impressionnantes avec leurs greniers « sèche-figues ».
Dès votre arrivée, vous découvrez des ruelles étroites, des calades, des passages voûtés et admirez les vieilles portes, les fontaines et autres particularités typiquement callassiennes tels le campanile de la Mairie (1828), l’Eglise Notre-Dame-de-l’Assomption et son bourdon de 550kg, les ruines du château de Pontevès (domaine privé).

Sur les hauteurs de Callas, vous jouirez d’un panorama magnifique sur l’Estérel et apercevrez la mer au lointain.
HISTOIRE & PATRIMOINE
Callas, un village chargé d’histoire

Callas n’apparaît dans les archives qu’en 1030 mais son origine remonte à la haute Antiquité comme l’atteste la présence d’un oppidum de l’époque Ligure sur la colline de Piol.

Après la première moitié du XIe siècle, les co-seigneurs sont en nombre important et spéculent sur leurs parts respectives de co-seigneurie. Les majeurs seigneurs de Callas sont incontestablement les Pontevès. Après de nombreux saccages et incendies, les habitants de Callas se liguent et tuent leur seigneur ainsi que sa descendance en 1579. En 1718, la commune achète la co-seigneurie et en fait don au roi Louis XV le 12 mars 1720. Par un arrêté du Conseil d’Etat, Callas devient alors ville royale.
Chapelle Saint-Auxile

Située sur la colline à 1,5km au sud-est du village, la grande et belle chapelle romane Saint-Auxile se dresse fièrement au-dessus de Callas sur un promontoire rocheux. Sa construction, entreprise au VIIe siècle sur un site gallo-romain, fut modifiée quatre fois avant d’être achevée au XIIe siècle. Une restauration importante a été entreprise en 1998. Né au Ve siècle, Saint Auxile, après s’être retiré aux îles de Lérins, fut choisi pour être évêque de Fréjus et répandre la foi chrétienne. Il fut martyrisé par les Wisigoths et mourut en l’an 480.

En 1640, les reliques sont transportées dans l’église de Callas. Pendant des siècles, les habitants de Callas auront pour Saint Auxile une véritable vénération. Une fête y est toujours célébrée le premier dimanche de mai.
Chapelle Notre-Dame-de-Pennafort

Couronnant un éperon rocheux au confluent de deux vallons, la chapelle Notre-Dame-de-Pennafort de style néo-grec a été édifiée en 1857 sur les plans d’André Pellicot, sur un site religieux médiéval dont le seul vestige restant est marqué par la présence d’une tour dite sarrasine datant du XI-XIIe siècle.
NATURE & TERROIR

La véritable spécialité de Callas est, d’abord et avant tout, l’olivier. On compte 23 moulins en activité au XIXe siècle, la récolte de l’olive donne lieu à un commerce important. Elle alimente les usines de Draguignan, les moulins à huile de la localité ne pouvant suffirent. En 1892 on recense à Callas 56000 oliviers.
De nos jours, le Moulin Bérenguier est un des plus importants de la région. Modernisé, il reçoit les olives d’environ 500 producteurs et a obtenu plusieurs médailles, dont celle du concours général agricole de Paris, pour la qualité de ses huiles.

Image

Image

Image

Image

Image
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Mer Sep 23, 2020 9:19 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Saint Aubin d' Aubigné (35)

Image


Place de la mairie
Image

Aujourd'hui

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Mer Sep 23, 2020 4:38 pm

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sanctus Albinus de Albiniaco en 1161, ecclesia Sancti Albini au XVe siècle, Sanctus Albinus prope Albigneyum en 1516.

Le nom de la commune est ptî' Saint Aubin en gallo.

Histoire
Antiquité gallo-romaine

Deux grandes villas romaines furent retrouvées aux lieux-dits du Placis vert et à la Gâtine.

Moyen Âge
Au XIIe siècle, la seigneurie du lieu appartient à la famille Montgermont, puis passe dans les mains de la famille de Freslon jusqu'en 1789.

Révolution française
À la Révolution française, la commune devient chef-lieu de canton et se déclare « pour » la République.

Lieux et monuments

Château de Saint-Aubin, datant des XVe siècle et XIXe siècle.

Image

Église Saint-Aubin, édifiée de 1896 à 1899 par l'architecte Arthur Regnault.
Le lavoir du village, construit en 1905 et rénové à la fin des années 1990, est situé en contrebas du bourg, juste à côté de l'étang. De là part un parcours santé d'environ une heure dans les sous-bois et les prairies.
L'école Notre-Dame-de-Bon-Secours et du patronage Saint-Michel, construite en 1907.
L'ancien hôtel des Postes, rue d'Antrain, construit en 1931.
La gendarmerie, construite en 1936-1937.
La place des Justes, rue de Rennes, a été inauguré en 2010 en hommage et à la mémoire des Saint-Aubinois qui abritèrent des familles juives pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le château aujourd'hui

Image

Le château - mentionné depuis le 13e siècle - doit aujourd'hui davantage à des interventions des 17e siècle et au 18e siècle probablement, voire à des rénovations de la limite du 19e siècle et du 20e siècle - notamment celles réalisées par l'entrepreneur Sylvain Brunet en 1917 - ; le grand pavillon ouest à haute toiture à quatre pans semble remonter au 17e siècle tandis que le corps de logis principal qui lui est lié par une tour dans l'angle sud-ouest peut dater d'un profond remaniement réalisé au 18e siècle. Suivant le plan cadastral de 1828, ce dernier a été amputé de quelques travées dans sa partie est. En limite du 19e siècle et du 20e siècle, le pignon sud du grand pavillon a été repercé de deux nouvelles travées ; des communs à l'ouest ont été reconstruits.

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Jeu Sep 24, 2020 10:16 am

Bonjour à tous ! Image


Image

Saint Nectaire (63)

Image

Image

Aujourd'hui

Image

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Jeu Sep 24, 2020 10:17 am

Les Eaux Bonnes (64)

Image
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Jeu Sep 24, 2020 3:12 pm

Saint-Nectaire, une ville qui a du goût !

Apposé sur les contreforts du Sancy, Saint-Nectaire est un authentique village auvergnat, berceau du fromage Saint-Nectaire, doublé d’une ville d’eau érigée au XIXè siècle. Formant la ville basse, les villas et grands hôtels de la ville thermale s’étirent le long du ruisseau le Courançon, dominé par le Mont Cornadore qui abrite la vieille ville de Saint-Nectaire le haut et son église romane.
La capitale sancylienne du goût

Célèbre pour son fromage qui porte le même nom, Saint-Nectaire est reconnu Site Remarquable du Goût. Fromage de gastronome, le Saint-Nectaire, c’est ce petit goût de noisette si caractéristique, né de la riche flore que viennent paître les vaches salers et montbéliardes. Fermes, musées et boutiques du village vous proposent d’en découvrir tous les secrets.

Un joyau de l’Art Roman

Perchée sur le Mont Cornadore, l’Eglise de Saint-Nectaire est considérée comme l’un des cinq édifices majeurs de l’art roman auvergnat. Les admirateurs peuvent apprécier le parfait équilibre de son architecture et la beauté de sa pierre de lave sous toutes les faces grâce à sa position dominante. A l’intérieur, chapiteaux polychromes et trésor témoignent de l’importance du lieu.

Saint-Nectaire, variations sur le patrimoine

Saint-Nectaire brille par son patrimoine riche et parfois insolite. L’eau est souvent à la source de cette diversité, depuis le marais salé digne d’un littoral maritime, aux nombreuses sources et jusqu’aux eaux pétrifiantes qui inspirent l’artisanat local. Saint-Nectaire est aussi le centre d’une concentration étonnante de sites mégalithiques, dolmens et menhirs.



La capitale sancylienne du goût !...


Deux localités sont réunies sous ce nom: la station thermale de Saint-Nectaire le Bas, qui s'étire sur 2 km dans une vallée verdoyante, et le vieux village de Saint-Nectaire le Haut que domine sa magnifique église. Le mont Cornadore, qui porte Saint-Nectaire et dont le nom signifie "réservoir des eaux", était habité dès l'époque celtique. Les Romains y établissent des thermes. Au Moyen-âge s'établit un prieuré bénédictin dépendant de l'abbaye de la Chaise-Dieu; un château, dont il ne reste plus trace, s'élève également sur la butte.

Il est habité par la glorieuse famille de Saint-Nectaire, dont la principale illustration fut une femme, Madeleine de Saint-Nectaire, veuve de bonne heure, jeune, belle et vertueuse, toujours suivie de soixante hommes à cheval; elle prend parti pour les protestants dans les guerres de Religion, bat le lieutenant du roi en Haute-Auvergne, et finit par le tuer de sa propre main. Le nom de "Saint-Nectaire" s'applique aussi à un fromage bien connu, laitier ou fermier, fabriqué depuis des siècles dans une zone déterminée des départements du Cantal et du Puy-de-Dôme.

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar g.epplin » Jeu Sep 24, 2020 3:49 pm

Waoouh, on en mangerait :super:
Vendômemement
Gilbert
g.epplin Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Coordinateur
Coordinateur
 
Messages: 966
Inscription: Mar Mai 03, 2005 11:03 pm
Localisation: Alsace

Messagepar philou 33 » Ven Sep 25, 2020 9:30 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Ars sur Romans (01)

Image

Image

Aujourd'hui

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Ven Sep 25, 2020 3:23 pm

Ars-sur-Formons

Le nom d’Ars est évoqué très tôt, dès l’an 969. Au XIe siècle, Ars est l’un des nombreux fiefs de la sirerie de Villars et son manoir se trouve à côté de l’église. En 1226, Jean d’Ars cède sa terre au monastère de l'Île Barbe ; Villars en conserve toutefois la souveraineté. Au XIVe siècle, la garde du château est divisée entre le sire de Villars et celui de Beaujeu.

Le château, ancienne seigneurie, fut la possession pendant près de quatre siècles des gentilshommes du nom d’Ars ; vendu en 1460, il parvint, après plusieurs possesseurs : Buchet, de la Porte, de Grolée, de Chabeu, de Cholier, de la Forge, à la famille Garnier des Garets.

Le village, brûlé par les troupes de Viry vers 1409, doit au siècle suivant subir les conséquences des guerres de Religion. La paroisse d'Ars appartient à la principauté de Dombes et à la châtellenie de Trévoux avant d'être rattachée en 1762, comme l'ensemble de la Dombes, au royaume de France.

En 1790, Ars devient une commune du département de l'Ain appartenant au canton de Trévoux puis à celui de Reyrieux en 1985.

Depuis le milieu du XIXe siècle, le nom d’Ars est désormais universellement associé à celui de son saint curé Jean-Marie Vianney. Bien avant sa canonisation par le pape Pie XI en 1925, de nombreux pèlerinages ont lieu. Le 6 octobre 1986, le pape Jean-Paul II se rend dans le village d'Ars-sur-Formans, lors de son troisième voyage en France.

Basilique Saint Sixte

Cette basilique, oeuvre de Pierre-Marie Bossan, impressionne par son originalité, sa hauteur et la richesse de ses décors peints. La basilique abrite les reliques de saint Jean-Marie Vianney, curé d'ars. 500 000 visiteurs du monde entier s'arrêtent chaque année dans le village d'Ars pour une halte spirituelle ou touristique. Autre réalisation architecturale singulière à découvrir, l'église semi-souterraine Notre-Dame de la Misericorde réalisée par Pierre Pinsard.


Construite sur les bases de l'église romane du 12e siècle, la basilique fut agrandie en 1862. Face à l’affluence de pèlerins dans l’ancienne église, le Curé d’Ars décide d’élever une nouvelle église. Peu avant sa mort, il approuve les plans confiés à l’architecte lyonnais Pierre-Marie Bossan, qui réalisera plus tard la basilique de Fourvière à Lyon.

Les travaux commencent sous les ordres du successeur du saint curé. La simplicité du plan de l’édifice s’oppose à la complexité des élévations richement ornées. Ses dômes vert d'eau sont caractéristiques du style néo-byzantin.

Elle est placée sous le vocable de sainte Philomène, en l'honneur de laquelle un programme iconographique est élaboré par l'architecte Pierre Bossan, le peintre décorateur Paul Borel et le sculpteur Charles Dufraine.

L’église Saint-Sixte a obtenu le titre de basilique le 4 août 1997 et fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 2 février 1982. Elle a été restaurée de 1988 à 2006.


L’église Notre-Dame de la Misericorde


Image

La construction de l'église a débuté en 1959, pour les 100 ans de la mort du saint Curé d'Ars. Depuis le 10 mars 2003, l'édifice est labellisé « Patrimoine du xxe siècle ». Elle a été conçue par les architectes Pierre Pinsard et Hugo Vollmar. Elle peut accueillir 1500 pèlerins. On y accède par l’escalier-rampe hélicoïdal au centre de l’esplanade.

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Sam Sep 26, 2020 9:28 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Nevers porte de Paris

Image

Aujourd'hui

Image

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Sam Sep 26, 2020 11:44 am

5 anecdotes sur Nevers
Par Marie Moreau
Le 29/05/2020

Connaissiez-vous ces 5 anecdotes insolites sur la ville de Nevers ?
Nivernais ou Neversois ?

Voici une question que l'on entend régulièrement, même de la part des habitants de Nevers : doit-on appeler les habitants de la ville des Nivernais ou des Neversois ?

En réalité, le gentilé officiel est bien « Nivernais », reconnu depuis 1671. Cependant, le terme prête à confusion, car il désigne également les habitants de la Nièvre.

Le terme « Neversois » a d'abord été utilisé par Le Journal du Centre pour distinguer les habitants de la Nièvre et ceux de Nevers. L'influence de ce journal sur la région a fait le reste, si bien que le terme est maintenant répandu dans les journaux, sur le site de la mairie de Nevers, et même plus largement repris par les habitants de Nevers (les Nivernais, donc) !
Des stars au théâtre de Nevers

Theatre de Nevers

Si vous êtes de la région, vous avez sans doute déjà passé une soirée au théâtre de Nevers, qui propose chaque année une programmation éclectique, entre théâtre, danse, cirque et musique.

Mais saviez-vous que ce théâtre récemment restauré avait vu passer sur scène des artistes mondialement connus qui venaient en province roder leurs pièces ? C’est là, par exemple, que Sacha Guitry et André Raimbourg, alias Bourvil, firent leurs premiers pas sur les planches !
Nevers : le roi passe ou pas !


Parmi les anciens monuments de la ville, on trouve la chapelle Saint-Sébastien, dont l'histoire est particulièrement rocambolesque.

Érigée sur la place Saint-Sébastien, autrefois appelée place du Marché au blé, elle fut construite à la demande du bourgeois neversois Simon Carimantran qui, à sa mort, légua la somme nécessaire à sa construction, pour que chaque jour une messe soit dite en sa mémoire par sept prêtres différents.

Bénie en 1526, la chapelle fut malheureusement détruite en 1759, en même temps que plusieurs maisons de la place pour laisser place, dit-on, au carrosse du roi Louis XV qui devait traverser la ville... mais ne vint jamais !



Nevers, la ville pointue

Au Moyen Âge, Nevers était surnommée « la ville pointue » ou encore « la ville aux trente clochers » en raison des nombreuses flèches de sa vieille ville : celles de sa cathédrale, ses églises, ses monastères, ses hôpitaux, ses chapelles... Nevers était vraiment une ville aux innombrables clochers !

Une petite anecdote digne de Stéphane Bern, à raconter pendant les prochains repas de famille.



S'il y a bien un monument qui surprend à Nevers, c'est l'église Sainte-Bernadette du Banlay !

Une église, vous êtes sûr ? Oui, oui !

Comme de nombreuses villes de France, Nevers connaît dans les années 1960 une période de créativité en matière de construction religieuse.

Le projet de l'église Sainte-Bernadette a été mené par Paul Virilio et Claude Parent, qui la considérait comme son œuvre majeure. De l’extérieur, ce bloc de béton brut évoque un blockhaus, car Paul Virilio faisait à l’époque des recherches sur les ouvrages du mur de l'Atlantique.

Dédiée à Bernadette Soubirous, l’église est la transcription architecturale de la grotte de Massabielle, à Lourdes, où la Vierge lui apparut à 18 reprises en 1858.

Le monument est classé monument historique depuis 2000, et a reçu le label Patrimoine du XXe siècle, décerné par la préfecture de Dijon en 2005.

Théâtre de Nevers

Image

Cathédrale

Image

Sainte Bernadette

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar roulematford » Sam Sep 26, 2020 12:29 pm

Bonjour, avec ta permission Philou ?
Il faut savoir aussi que l'une de mes tantes coté maternelle Mme. LACOUR après avoir dirigé le Moulin rouge à Paris à ouvert l'auberge de la porte du Croux à Nevers emplacement classé.
Elle ne pouvait pas changé sa porte d'entrée. a l’arrière il y avait un magnifique Parc.

L’hôtel-restaurant de la porte du Croux, à Nevers, accueille ses premiers clients en 1940. Le couple Lacour et son associé M. Humbert gèrent la maison pendant vingt ans.

En 1960, le site devient propriété de la ville et est réquisitionné par la préfecture pour y loger des réfugiés d’Algérie.

Jusqu’en 1963 où Yvette et Georges Gély le transforment en restaurant réputé. Ils tiennent le commerce durant trente ans.

L’établissement fermé depuis décembre 2010
En janvier 1993, le nouveau propriétaire Jean-Claude Deslot, le rebaptise Restaurant du Jardin de la Porte du Croux. Il reste maître des lieux pendant quatre ans.

Ensuite, plusieurs propriétaires se succèdent jusqu’à son rachat en 2005 par José Riéra qui tiendra jusqu’en décembre 2010, date de sa fermeture par liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de commerce.

En juin 2012, la ville de Nevers décide de racheter pour un montant de 220.000 € pour contrer « la vente de l’ensemble à des particuliers qui souhaitent construire des logements sociaux et garder la fonction originelle de restauration du site », justifiait le maire Florent Sainte Fare Garnot, à l’époque.

Vendu 50.000 €

Pour en savoir plus
https://www.lejdc.fr/nevers-58000/actua ... _13547527/

et encore plus
https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_du_Croux

Ce sont des garagiste qui vont massacrer ce lieu
G. Peyla.
Parti de rien; ... arrivé à peu... C'est fou ce qu'il reste à faire,..
MatFord découvrable 1937 (souvenir ) ,.. Alfa-Romeo Spider 2L .1972...… Chambord 1959. .. Nissan LEAF 100% électrique 24kW
http://bigrille.blogspot.fr
roulematford Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Membre CVF
Membre CVF
 
Messages: 1065
Inscription: Ven Mai 14, 2004 5:06 pm
Localisation: Ardèche mail guypeyla@gmail.com

Messagepar philou 33 » Dim Sep 27, 2020 8:44 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Brive

Image

Image

Aujourd'hui

Image

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 675
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar cox76pl » Dim Sep 27, 2020 1:06 pm

j'apprend et je découvre merci :super: :super:
cox76pl Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Membre CVF
Membre CVF
 
Messages: 480
Inscription: Lun Oct 30, 2017 8:45 pm
Localisation: rouen 76

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le petit Zinc du V8

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités