Cartes postales

Parce que le forum du club est sérieux !, il faut bien une place où l'on puisse raconter tout ce qui ne rentre pas directement dans les cases officielles. Le petit zinc du V8 est cet espace.

Modérateurs: cvf, Modérateurs

Messagepar Chambord 94 » Mer Sep 09, 2020 10:53 am

Plus de café, de gare , ni de voitures :)
Chambord 94 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Membre CVF
Membre CVF
 
Messages: 181
Inscription: Ven Aoû 28, 2015 11:07 am

Messagepar philou 33 » Mer Sep 09, 2020 11:31 am

Ben oui! tout fout le camps :pleur4: :pleur4:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Jeu Sep 10, 2020 8:51 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Gujan Mestras (33)

Image

Image

Aujourd'hui

Gujan-Mestras autrefois : l'Avenue de Lattre de Tassigny (anciennement Route Départementale) avec "La Pergola" , hôtel-restaurant devenu aujourd'hui bar-tabac "Le Gréement"

Image

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Jeu Sep 10, 2020 5:23 pm

Gujan-Mestras se situe au sud du bassin d'Arcachon, en Pays de Buch. Considérée comme la capitale de l'ostréiculture arcachonnaise, Gujan-Mestras abrite sept ports tournés vers le bassin.
Cabanes au port de la Hume

Image

Toponymie
Les toponymes Gujan et Mestras auraient pour origine des patronymes du peuple Boïates qui se sont installés sur les rives de la Leyre 650 ans avant Jésus-Christ

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Ven Sep 11, 2020 8:44 am

Bonjour à tous ! Image
Heuu! interdit au plus de 80 ans :mdr3:
Image

Cadenet (84)

Image

Aujourd'hui

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Ven Sep 11, 2020 9:33 am

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous la forme Cadaneto ou Cadenato au Xe siècle, de Cataneto en 1037.

Cadenet dérive de l'occitan Cadenelo (« genévrier »). Du latin emprunté au gaulois catanus « genévrier » et du suffixe collectif -etum, « ensemble de genévriers »10. Sans doute le lieu était-il propice à la croissance de cet arbuste dont on tire une huile, l'huile cade, dont les propriétés sont intéressantes.

Moyen Âge

Au VIIIe siècle, des invasions sarrasines détruisirent complètement la bourgade.

La localité est citée à la fin du Xe siècle par Cadanetum et Cadenetum.

L’agglomération médiévale se forma, elle, autour d’un château élevé sur une autre colline dans la courant du XIe siècle, par le seigneur Rostaing de Cadenet. Stratégiquement placé sur son promontoire rocheux dominant la vallée Durance, le château de Cadenet traversa du Moyen Âge à l’époque moderne de nombreuses vicissitudes. Bien que plusieurs fois reconstruit, il n’en reste aujourd’hui que des ruines de différentes périodes.

Image

Autour de ce lieu s’établit un embryon d’habitat troglodytique dans les falaises.
Image

Elle profite du lieu de passage sur la Durance, établi à Gontard (rive opposée) : un bac permettant de traverser la Durance est attesté en 1037.

Philou
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Sam Sep 12, 2020 9:24 am

Bonjour à tous ! Image

Image

La Queue-les-Yvelines

rue Nationale
Image

Aujourd'hui

Image

Image

Image

Aujourd'hui
C' est un restaurant
Image


:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Sam Sep 12, 2020 11:55 am

La commune se situe dans la plaine de Montfort-l'Amaury, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Versailles et une quinzaine de kilomètres à l'est de Houdan.

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Cuculosa en 774, Cauda (La Queue) qui s’est implanté au VIIe siècle ou au VIIIe siècle.

De 1790 à 1882 la commune est appelée Galluis-La-Queue.

À partir de 1883, elle prend le nom de La Queue-lès-Yvelines, bien avant la création de département, marquant ainsi son attachement à la région naturelle de l'Yveline. Lès signifie « près de (la forêt des) Yvelines », comme Villeneuve-les-Avignon signifie « près d'Avignon ».

Cauda (La Queue) désigne une terre allongée, en forme de queue ou l'extrémité d'une zone géographique (étang, champs, bois…), ici la forêt d'Yveline (de Rambouillet).

Au XVIIIe siècle, le hameau de La Queue s'est bien développé et est devenu un village. Il souffre d'être éloigné de Galluis dont il dépend depuis plus d'un millénaire. À l'occasion de la Révolution de 1789, le premier registre des délibérations du Conseil Municipal de la commune va entériner son importance et l'associer en un seul nom de cette nouvelle commune : « Gaslluis-La Queue ». Les registres sont ouverts le dimanche 21 février 1790.

Patrimoine

Tour du télégraphe Chappe (fin du XVIIIe siècle), vestiges sur la butte des Moulins.

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Dim Sep 13, 2020 8:39 am

Bonjour à tous! Image

Image

Argenton sur Creuse

Image

Aujourd'hui

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Dim Sep 13, 2020 10:06 am

Attention quand vous passerez par là, un des hameaux de la commune s'appelle : les Prunes !!! :hehe: :mdr1:
Le territoire communal est arrosé par la rivière Creuse.

Toponymie

Le nom vient d'Argantomagos (Argentomagus), oppidum gaulois, puis importante agglomération secondaire gallo-romaine, située sur la commune voisine de Saint-Marcel. Argentomagus se compose du gaulois argantos, « argent » (cf. vieil irlandais argat) et magos « lieu de marché » ou « plaine».

Au XVIIIe siècle, la ville a été appelée communément Argenton-en-Berry.

Argenton est devenu Argenton-sur-Creuse en 1958.

Durant le Moyen Âge, elle devient une place fortifiée sur la colline dominant la vallée. En 761, Pépin le Bref prend la ville fortifiée d’Argenton et son château au duc Waïfre.

Un atelier monétaire frappait une monnaie locale au XIe siècle.

Il reste aujourd’hui quelques vestiges de la Tour du Midi et de la Tour d’Héracle. Le château est pris par Philippe Auguste en 1188, par Henri IV en 1589 et il est enfin démantelé sous Louis XIII en 1632, par ordre de Richelieu.

À partir du XIIe siècle et jusqu’au XVe siècle, la ville haute d’Argenton s’établit au pied de la forteresse, sur la rive gauche de la Creuse.

Ruines du château féodal

Il ne reste aujourd'hui que quelques vestiges de l'immense forteresse, flanquée de dix tours, qui fut détruite sur ordre de Richelieu. Construit sur un promontoire dominant la ville, le château était devenu une menace permanente pour le pouvoir royal.

Sur l'aire de stationnement dont l'accès se fait par l'avenue Rollinat, on peut voir les ruines de la tour du Midi, surnommée la « tour Philipienne ». La tour d'Héracle, dont il reste quelques vestiges, était la plus grosse tour du château.

Image

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Lun Sep 14, 2020 8:32 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Rambervilliers (88)

Image

Aujourd'hui

Image


:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Lun Sep 14, 2020 10:20 am

Rambervillers tirerait son nom d'un ancien domaine gallo-romain (une villae) fondé par un nommé Ramberti, ce qui en latin se disait Ramberti villae, c'est-à-dire " le domaine de Ramberti ". C'est tout du moins l'étymologie communément admise. On ignore si ce centre d'exploitation agricole antique se trouvait à l'exact emplacement de la ville actuelle ou un peu plus à l'écart de celle-ci. Il ne subsiste aucune trace archéologique de la "villa de Ramberti". Il faut supposer que les bâtiments de ce domaine étaient, comme la plupart des villas gallo-romaines qui ont donné leur étymologie à toutes les villes et villages français dont le nom actuel se termine en "ville" ou "villers", ceints de modestes remparts de terre, de pierre et de bois censés repousser les raids des barbares venus de l'Est.

Patrimoine civil
Le château épiscopal, construit au XVe siècle, dont la conciergerie et la tour de l'ancienne porterie sont inscrites monuments historiques par arrêté du 23 juin 1988

Image

Le château des Capucins, construit à la limite du XVIIIe et du XIXe siècle à l'emplacement de l'ancien couvent des Capucins, les façades et toitures du château, de l'orangerie et des dépendances, la salle voûtée souterraine, ainsi que les sols et clôtures de la cour et du parc sont inscrits monuments historiques par arrêté du 29 juin 2004.
Le château de Bouzillon (XVIIIe siècle).
Le château de Sainte-Lucie79 (XIXe siècle).
Le château de la Forge (XIXe siècle).
L'hôtel de ville, construit au XVIe siècle, classé au titre des monuments historiques par liste de 1900.
L'école du centre (ancien couvent des bénédictines), construite au XVIIe siècle, façade sud (y compris la tour) et toiture correspondante inscrites monuments historiques par arrêté du 27 octobre 1995.
La Manufacture vosgienne de grandes orgues, dont les bâtiments et la voie ferrée sont inscrits sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 21 septembre 2012.
Vestiges d'une enceinte de 24 tours construites au XIIIe siècle dont 5 subsistent

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar philou 33 » Mar Sep 15, 2020 8:53 am

Bonjour à tous ! Image

Image

Moulins

Image

Aujourd'hui

Image

Philou



:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

Messagepar g.epplin » Mar Sep 15, 2020 9:18 am

Merci Philou de nous faire voyager au travers notre beau pays :D
Vendômemement
Gilbert
g.epplin Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Coordinateur
Coordinateur
 
Messages: 962
Inscription: Mar Mai 03, 2005 11:03 pm
Localisation: Alsace

Messagepar philou 33 » Mar Sep 15, 2020 10:30 am

Moulins, parfois dénommée Moulins-sur-Allier par la SNCF et la Poste.

Toponymie

Le nom de « Moulins » a pour origine les nombreux moulins à eau flottants qui étaient situés sur les berges de l'Allier.

La ville n'apparaît pas avant le Xe siècle, sous le nom de Villa Molinis (villa aux moulins).

Une fondation légendaire
La tradition populaire raconte qu’un sire de Bourbon, perdu après une journée de chasse, aurait trouvé refuge dans un moulin sur les bords de l’Allier. Tombé amoureux de la meunière qui l’avait recueilli, pour justifier ses fréquentes venues, il fit bâtir à l’emplacement actuel du palais ducal un relais de chasse. Une ville se développe autour : ce sera Moulins.

Culture, patrimoine et tourisme

Moulins présente un intéressant centre-ville, dominé par les hauts clochers de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation et du Sacré-Cœur, ainsi que le beffroi au dôme de cuivre du Jacquemart, la haute tour de l'horloge de l'ancien pensionnat de Saint-Gilles, le grand dôme d'ardoises et zinc des « Nouvelles Galeries » ou encore le clocher en gothique flamboyant de l'église Saint-Pierre. Mêlant les styles de différentes époques, avec néanmoins une dominante médiévale et Renaissance, Moulins est classée ville d'art et d'histoire depuis le 31 janvier 1997, seule ville de la région Auvergne à être labellisée.
Rue de l'Ancien-Palais.

Image

La Tour horloge dite « Jacquemart » avec toute sa famille d'automates, les Jacquemart, est célèbre pour carillonner 66 en égrenant :

tous les quarts d'heure par les tintements distincts successifs de deux petites cloches, frappées alternativement par des automates représentant les deux « enfants », puis
toutes les heures par les tintements graves successifs de la grosse cloche « bourdon », frappée alternativement par les 2 automates représentant les « parents ».

Cette tour est un vestige de l'ancienne enceinte (XVe siècle). La cloche principale, sonnant les heures, est de dimensions remarquables : 1,90 m de diamètre pour 2 mètres de hauteur, d'où sa sonorité très grave et puissante si particulière. Elle datait à l'origine de 1656 et fut parrainée par la reine Anne d'Autriche, mais fut remplacée par une copie fidèle comme les deux autres cloches après l'incendie du haut du beffroi en 1946.

La tour est classée Monument historique depuis 1929.

:Philou:
philou 33 Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Niveau 7
Niveau 7
 
Messages: 665
Inscription: Mar Mai 19, 2015 2:43 pm
Localisation: Bordeaux

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le petit Zinc du V8

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron