Décapage carrosserie a l'acide

Toutes les astuces, les coups de "patte", les questions relatives à la réfection des carrosseries

Modérateurs: cvf, Modérateurs

Messagepar rutilante » Dim Fév 22, 2015 10:48 am

Bonjour,

J'arrive au terme de la reconstruction de ma Trianon.
Le décapage de la carrosserie se fera par immersion dans un bain d'acide .
Un membre du club a - t-il déjà usé de ce mode de décapage ?
Dans l'affirmatif , avec quel genre de sous couche faut -il débuter.(mono,bis composants, phosphatant ,zingué,où autre).Conseils!!!

Cordialement,
rutilante Hors ligne


 

Messagepar l.onillon » Lun Fév 23, 2015 10:53 am

Salut jeune homme :D ,

Attention au décapage à l'acide prolongé :shock: , la structure du métal risque d'être attaquée en surface et de présenter des microfissures :/ .(par exemple proportion de 1 volume d'acide chlorydrique pour 3 volumes d'eau ou acide phosphorique) De plus bien neutraliser l'acide avec de la lessive de soude (et c'est difficile vu qu'il y a de nombreux recoins) sinon gare aux sels qui continueront leur ravage vicieux et détruiront petit à petit apprêt et peinture :nono: . La meilleure solution reste le sablage ou micro sablage moins agressif si la tôle n'est pas trop rouillée.
Il existe maintenant des apprêts "directs" qui font office de couche d'impression et d'apprêt garnissant mais plutôt à réserver sur tôle neuve car sur tôle ancienne, même après passage à l'acide, décapage ou sablage, une microscopique couche de rouille se reforme aussitôt (on le voit très rapidement car la tôle découverte ternit tout de suite, mais en fait, c'est déjà le début d'oxydation :evil: ). C'est pourquoi il faut traiter TRES rapidement la tôle mise à nu.
1ère étape : dégraissage de la tôle (sinon pas d'accroche en cas de partie grasse )
2ème étape : 2 couches d'apprêt phosphatant (pour l'anticorrosion) puis ponçage (au 400 à sec avec grande cale). Passer un témoin de ponçage pour ne rien oublier et voir éventuellement les imperfections de tôle. Si tu passes au travers de l'apprêt, repasser un coup de phosphatant à cet endroit.
3ème étape : masticage et ponçage si nécessaire pour rattraper éventuellement les imperfections de surface.
3ème étape : 2 ou 3 couches d'apprêt garnissant (ponçage au 400 à l'eau avec grande cale puis ponçage au 800 à l'eau avec grande cale). Ne pas oublier le témoin de ponçage entre chaque étape de ponçage). Bien sûr, la grande cale est utilisable sur les grandes parties mais à certains endroits arrondis (dessus d'ailes arrière ou avant par exemple) on utilisera la petite cale dure ou souple ou ................. les mains :D
Avant peinture, tu peux passer 2 couches d'apprêt de finition pour être sûr que tous les micro trous du garnissant sont bouchés (cas qui arrive sur de mauvais apprêts du commerce)
ATTENTION : BIEN UTILISER LES PRODUITS DE MÊME MARQUE, CAR TOUTES NE SONT PAS COMPATIBLES ENTRE ELLES :nono:
ATTENTION : AUX "COUPS DE CALES" ET TRACE DE DOIGTS EN PONÇANT, CAR SI TU NE LES VOIS PAS AU PONÇAGE , TU LES VERRAS ........................... APRES PEINTURE :mdr1:


PS : si la tôle présente de nombreuses imperfections de surface, plutôt que de donner 10 000 coups de mastic à droite ou à gauche, tu peux utiliser du mastic pistolable (trouvable chez Renault par exemple) et appliquer 3 couches grasses après l'apprêt phosphatant. Ponçage à sec avec grande cale et témoin (ce procédé permet de rattraper les "ondulations" d'une porte par exemple) jusqu'à ce que la surface paraisse plane. Puis 2 couches d'apprêt garnissant (attention, pas de peinture directement sur un mastic pistolable, donc si tu traverses l'apprêt garnissant, repasser impérativement un coup de celui-ci sur le mastic pistolable sinon gare à la belle auréole :/. Enfin par précaution 2 couches d'apprêt de finition que tu peux poncer directement au 800 à l'eau.

Allez au boulot maintenant :D :D
Loïc

Le Duc d'Orléans a régné sous une Régence , moi je roule avec.
l.onillon Hors ligne

Avatar de l’utilisateur
Membre CVF
Membre CVF
 
Messages: 1398
Inscription: Sam Nov 03, 2007 2:10 am
Localisation: 06 GRASSE

Messagepar rutilante » Mar Fév 24, 2015 12:08 pm

Bonjour loïc

Je me suis mal expliqué et je m'en excuse.
Je sais qu'un acide disons trop dur, peu même déformé de la tôle 6mm et plus .
Je confis ma voiture a des pros. L'acide sera neutralisé également par immersion mais,j'ignore avec quels produits.
Elle sera aussi vierge de toutes traces de graisse.
Ton conseil de démarrer avec un apprêt phosphatant( et cela,au plus vite) conforte mon idée première.
De par ailleurs je te remercie pour le "jeune homme" ,il y a longtemps que ...

Bien cordialement,
rutilante Hors ligne


 


Retourner vers Carrosserie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité