Page 1 sur 1

humidité + allumage = pas bon

MessagePosté: Sam Nov 24, 2018 2:34 pm
par Marly50
Bonjour
La panne: malgré la bonne volonté du moteur, l'arrêt est urgent vu le fossé qui à failli m'accueillir...
la température "hivernale" et le brouillard ont eu tôt fait d'interrompre la pause...contact!...le démarreur se lance...rien!
après plusieurs tentatives...on ouvre le capot.
essai en alimentant le relai avec un fil + direct batterie...ça tourne mais ne démarre point
sortie bobine à 1cm de la masse...une étincelle et une chataigne...ça a l'air ok...
sauf que certains fils de bougies ressemblent à des guirlandes de noël, celles avec les LED bleues
quelques retours de flammes plus tard et la batterie faiblissant on dépose le tout à la lueur d'un lampadaire "Auchan", lueur suffisante pour voir que tout semble avoir été trempé dans l'eau! "sal...rie" de brouillard
les essuie-tout n'essuyant plus rien...la batterie à plat...allo!? l'assistance mais ça c'est une autre aventure...
en attendant quel remède préventif (le bloc de résine?) ou correctif (le décapeur thermique...en 12v!)
un truc de grand-mère...utilisation d'un gant "mapa" , un doigt par fil, la manche pour l'allumeur...6 élastiques pour serrer le tout
ça marche autant que le coup du collant ...les deux vous fachent avec votre grand-mère
et pour un V8...on se sert d'un moufle de pieuvre?

Re: humidité + allumage = pas bon

MessagePosté: Mer Jan 16, 2019 12:42 pm
par roulematford
Bonjour,
Avec un peu de retard je réponds

Phénomène bien connu que j'explique depuis des lustres

Un faisceau de plus de 10 ans est une passoire même sec je me suis décarcassé en son temps pour en faire fabriquer à nos mesure pour le Club par Bougicord ( électrifil)

Ceci dit pour faciliter les démarrage par temps humide il suffit de déployer des journaux sous le capot en en laissant un dépasser vers le pare brise ( sans cela ça démarre tellement bien que le ventilo fait des confettis avec eux.
C'est un remède de grand mère mais terriblement efficace.

Humoristiquement je donne 2 méthodes pour vérifier un faisceau : la douce et la radicale :
La douce à faire le soir dans la pénombre faire démarrer le moteur, vaporiser avec une petite poire ou bombe d'eau un peu de gouttelettes sur le faisceau si l'on aperçoit des effluves bleues on peu mettre le faisceau à la poubelle
La radicale mettre en route le moteur, prendre le faisceau à plaine main si il y a électro-choc la conclusion est la même que pour la première méthode :mdr3: :mdr3:

Re: humidité + allumage = pas bon

MessagePosté: Mer Jan 16, 2019 3:22 pm
par Marly50
Bonjour GUY et "welcome home!" et joyeux Noël...et "bonne année"...pour Pâques on va attendre un peu
j'ai expérimenté sans le savoir tes deux méthodes
la radicale: on débranche le fil HT sortie de bobine et on approche le dit fil d'une masse quelconque et on actionne le démarreur...
j'ai pas vu les petites étincelles bleue et ça n'a pas démarré...mais j'ai eu une idée de ce que ressentent les condamnés à la chaise électrique
en plus, maintenant si j'ouvre la bouche ça fait de la lumière!
la douce: pas besoin de vaporiser de l'eau avec l'humidité qu'il y avait...on aurait dit des décos de Noël à la mode, à base de LED bleues
j'ai donc pu renseigner le "mécano" où le dépanneur m'avait déposé...certains se souviennent du mécano de "Papy Boyington"...le même version automobile
avec un ensemble allumage neuf et à l'abri d'un garage éclairé c'est mieux qu'à la lueur d'un reverbère sur un parking et dans un brouillard épais
mais j'ai regretté les boules quiess, il ne lui manquait que la "Gitane papier maïs"
le coup du journal est très efficace mais éviter certains types de moteur, style flat6 avec refroidissement par air assuré par une turbine(alternateur)
sinon vous allez passer des heures à extirper les "confettis" des ailettes de cylindres...